Concours de poésie

Gabriela Ramona Militaru, Poésie, Groupe I

To read the creation of Gabriela Ramona Militaru, request a translation by clicking the „Translate” button.

Gabriela Ramona Militaru participe à la 3ème édition du Concours International de Création Littéraire. Elle est née à Craiova, comté de Dolj et elle a 13 ans. Elle est guidée par la professeure Marina-Ramona Simion au Lycée de l’Energie Craiova. Nous la remercions pour sa participation et nous lui souhaitons beaucoup de succès.

Diploma
L'enfant de la guerre

Un enfant triste regardait
A son pays,
Il n'avait plus de jouets
Et c'était très dur pour lui.

Maintenant rien ne le rend heureux
Et il a vécu parmi des étrangers
Apprendre des autres
De ce qu'était la vie dans son pays.

Il voulait la vie avant,
S'asseoir à côté de sa famille,
Rien à lui enlever,
Tout ce qu'il avait en retour lui a été rendu.


Le désir de guerre de l'enfant

Un enfant pleurait,
Il regardait au loin,
À propos des soldats et des chars
Il pouvait encore entendre.
Il ne souriait pas du tout,
Il était inquiet,
Pourquoi cela arrivera-t-il ?
Et que va-t-il se passer ensuite ?

Dans le passé, il vivait avec d'autres enfants,
Il était très heureux,
Et il a appris beaucoup de choses
Quand il est allé à l'école.
Il était aimé de ses parents
Et il était très heureux.
Mais la vie s'est déroulée différemment pour lui
Quand la guerre est arrivée.

Sa vie n'est pas belle maintenant,
Son regard n'est plus gai,  
Il n'a rien à mettre sur la table
Et il est loin de chez lui.
Il est allé avec ses frères,
Dans un endroit lointain,
Avec une âme triste
Et très triste...

Les gens voient partout
De quoi parlaient-ils,
La guerre qui détruisait
Comme c'était beau avant.
À propos des chutes de bombes,
Et les maisons et les écoles étaient en ruine,
Et les chars devant
Et tout sur le chemin a brûlé.

Et assis là, au loin,
A travers des villes lointaines,
Il pensait toujours
À quoi ressemblera sa vie dans le futur.
S'il part,
Et tout va changer,
Ou il resterait là
Il n'est pas rentré chez lui aussi ?

Il voulait revenir à la maison,
Retour dans son pays
Il voulait que tout change
Apprécier.
Son plus grand souhait
Tout le monde rentrait chez lui,
Sois comme avant,
Et qu'il ne se souvienne pas de cette guerre.


Les gens de la guerre

Quand ils ont appris la guerre,
Les gens avaient peur.
Ils ont quitté la maison
Ils ont tout laissé derrière eux.

À l'endroit où tu marchais avant,
De nombreuses familles sont parties
Maisons, animaux abandonnés
Terre sèche et plantes desséchées.
La vie avant que quelqu'un ne le veuille,
Mais la guerre les dispersait
A d'autres vies comblées,
Dans d'autres endroits calmes.